Dans la plupart des pays industrialisés, la fièvre aphteuse a toujours été considérée comme un problème de santé animale suffisamment grave pour justifier les efforts considérables investis dans son élimination. À l’inverse, faute des moyens nécessaires à son éradication, de nombreux pays en développement et en transition restent confrontés à l’apparition de foyers endémiques ou sporadiques de la maladie et se voient dès lors privés du statut de l’OIE de pays indemne de fièvre aphteuse. La fièvre aphteuse représente dès lors un obstacle majeur au commerce des animaux vivants et d’un nombre important de leurs produits, y compris de produits ne participant en aucune manière à sa propagation.
Le désossage de la viande bovine est l’une des mesures les plus importantes mises en place pour réduire le risque.
Cet ouvrage, dont la parution tombe à point nommé, constitue un guide détaillé et complet couvrant tous les aspects de ces échanges commerciaux.