Les auteurs laissent entendre que l’on dispose de connaissances suffisantes sur la fièvre aphteuse pour envisager raisonnablement la mise en œuvre d’une initiative internationale visant à son éradication progressive. Une démarche en quatre étapes est donc proposée en vue de l’élaboration d’un programme mondial contre la fièvre aphteuse. Cette stratégie implique l’intensification des efforts concernant l’épidémiologie et le statut de la fièvre aphteuse dans le monde et comprend, entre autres, l’instauration d’un système international d’alerte précoce, une phase de réduction des risques visant à réduire l’incidence de la fièvre aphteuse dans les zones enzootiques primaires et une phase de prophylaxie destinée à créer des zones confirmées indemnes de fièvre aphteuse. En outre, les auteurs proposent un programme international coordonné contre la fièvre aphteuse, qui s’inspirerait de l’expérience acquise dans le cadre du Programme mondial d’éradication de la peste bovine, du Plan hémisphérique d’éradication de la fièvre aphteuse pour les Amériques, de la Campagne contre la fièvre aphteuse en Asie du Sud-Est et de la Commission européenne de lutte contre la fièvre aphteuse