Les Autorités vétérinaires doivent appliquer les normes figurant dans le Code terrestre afin de mettre en place des mesures régissant la détection précoce, la déclaration dans le pays, la notification et le contrôle des agents pathogènes, y compris les agents pathogènes zoonotiques, chez les animaux terrestres (mammifères, oiseaux, abeilles et reptiles) et empêchant leur dissémination à la faveur des échanges internationaux d’animaux et de produits d’origine animale, tout en évitant l’instauration d’entraves sanitaires au commerce non justifiées. Les normes figurant dans le Code terrestre sont adoptées de façon formelle par l’Assemblée mondiale des Délégués auprès de l’OIE, qui en constitue l’organe suprême de décision. Du fait que l’Accord sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires de l’OMC reconnaît formellement l’OIE comme l’organisation internationale centrale de normalisation dans le domaine de la santé animale et des zoonoses, le Code terrestre fait également partie intégrante du cadre juridique établi par l’OMC en matière de commerce international.

Vingt-huitième édition, 2019
Volumes I et II vendus ensemble
ISBN 978-92-95108-87-5

21 x 29,7 cm, Vol. I et Vol. II : env. 800 p.
Réf. : F249, Prix : 100 € (frais d'envoi par voie aérienne économique inclus)