Résumé (suite)
Des efforts supplémentaires seront nécessaires pour s’assurer que les stratégies de lutte sont adaptées aux besoins et aux priorités des parties prenantes et qu’elles améliorent efficacement les conditions de vie des petits éleveurs. La participation des éleveurs et des négociants de bovins dans la lutte contre la fièvre aphteuse au Cambodge est déterminante. La mise en place d’incitations économiques et des efforts en matière d’éducation et de législation sont indispensables pour que ces parties prenantes jouent un rôle plus actif dans le programme d’éradication de cette maladie transfrontalière majeure.