Auteurs
M.F. Abakar, E. Schelling, M. Béchir, B.N. Ngandolo, K. Pfister, I.O. Alfaroukh, H.M. Hassan & J. Zinsstag

Résumé (suite)
L’exercice d’une surveillance syndromique par les communautés, en recourant aux technologies de l’imagerie transmise par téléphonie mobile selon des modalités adaptées à cette population majoritairement illettrée constitue une alternative prometteuse aux systèmes actuels de surveillance sanitaire. Une telle approche permettrait d’accélérer le rythme des notifications et donc de cibler les interventions à destination des pasteurs nomades en Afrique subsaharienne. Bien que des efforts considérables aient été déployés pour faire bénéficier les pasteurs nomades des services sociaux, nombre d’obstacles s’opposent encore à la mise en place d’une politique claire, spécifique et durable en faveur du pastoralisme en Afrique subsaharienne.