Résumé (suite)
Il est nécessaire de mieux faire reconnaître la « modernité » intrinsèque du pastoralisme et le rôle que celui-ci peut jouer dans le développement d’une économie plus verte. Une meilleure reconnaissance à l’avenir, obtenant le soutien qu’elle mérite de la part des gouvernements pourrait apporter des solutions au problème actuel du nombre insuffisant de jeunes gens capables et motivés s’orientant vers les activités pastorales.