Résumé (suite)
Les pasteurs sont des individus pleins de ressources et animés par l’esprit d’entreprise et d’innovation, ce qui les rend parfaitement capables de soutenir de nouveaux systèmes et services institutionnels dès lors que ceux-ci prennent en compte leur mode de vie et leurs systèmes de production. Il semble clair que le pastoralisme africain préservera sa vitalité et sa créativité tout au long d’un processus de bricolage, ce qui se traduira par des innovations institutionnelles et politiques fondées sur une renégociation permanente des normes, sur la réinvention ou la transformation des traditions, sur l’impératif de légitimer l’autorité et sur la participation des populations à la conception des dispositifs mis en place.