La forte croissance de l’élevage observée au cours des dernières décennies devrait se poursuivre partout dans le monde et notamment dans les pays en développement. L’organisation d’une croissance durable de l’élevage représente un défi que tous les pays doivent relever.
Dans les pays développés et dans de nombreux pays en développement les volumes des productions animales continuent à augmenter. Toutefois, grâce à l’amélioration de la productivité et à des méthodes d’élevage plus rationnelles, la pression des animaux sur les ressources naturelles et sur l’évolution du climat devient moins forte. En revanche, dans les pays pauvres de fortes contraintes s’opposent à l’organisation d’un développement durable de l’élevage. La croissance des productions animales repose toujours essentiellement sur une augmentation du nombre d’animaux et l’impact environnemental de l’élevage est de plus en plus fort. Les maladies animales sont responsables d’un énorme gaspillage de ressources naturelles et détruisent le patrimoine des ménages les plus vulnérables, contribuant ainsi à leur maintien dans la grande pauvreté. En outre, elles représentent un risque important qui fragilise les investissements et s’oppose à l’amélioration de la productivité de l’élevage.

2017
ISBN 978-92-95108-26-4
21 x 29,7 cm, 104 p.
Réf. : F 241, Prix: 40 €
En français